Voïvoda Alain Hobé

Alain Hobé
Voïvoda


frontispice de Thomas Pesle

Longtemps des ombres. Un long silence. Un parfum flotte et tu es là droite. Livide déshabillée. Debout les mains en croix sur la poitrine et la tête inclinée vers le ventre. Tu as sous toi la robe et ses froissures. La robe en tas sous toi que tu as fait tomber sans un mot. Que tu as enlevée par le bas. Glissée le long du ventre. Le long des hanches du bout des doigts le long des seins. Détachée de ton cou en un mouvement lent et nue après que tu as laissé tomber la robe entre tes jambes. Tu relèves la tête et ton regard est d’encre. Je ne t’ai pas connu de regard aussi noir.

Un volume de 64 pages, limité à 500 exemplaires sur Olin, les 20 premiers, numérotés, contenant une œuvre originale de Thomas Pesle, qui constituent l’édition originale de Voïvoda.





retour