Narcose Marie-Françoise Prager

Marie-Françoise Prager
Narcose

préface de Christian Dufourquet



Frontispice d'Ada


Atone qui me hante
où était le plaisir
du ferment bleuté
rouge pause,
rose altière et scabreuse
et au rire feutré
jaune rente simulée,
violette et amante paresseuse
qu'en descente anxieuse
et de cire ma main
prenait au bouquet
presque frais encore
aux regrets sans retour
flagrant à la tombe récente
que j'ai retrouvée en errant
le long du nonchalant
et tiède immobile
au velouté et au refus
du moisi qui respire à peine
d'une paupière refroidie
au toucher qui jubile.



Un volume de 224 pages, limité à 550 exemplaires sur Editme brut, les 20 premiers, numérotés, contenant une oeuvre originale de Ada.


" Qui écrit ici, et pourquoi ? On ne sait presque rien de Marie-Françoise Prager… Peut-être est-elle morte, mais vivrait-elle encore, que les mots qu'elle nous a laissés la dérobent à notre préhension, ils sont comme les instants d'une quête qui se désancre de toute forme qu'elle révèle. On n'a pas le corps pour comprendre, le corps qu'il nous faut est devant nous, dans la tonalité voilée de ces formes qui nous regardent comme remonte, du fond d'une eau pâle, un reflet d'incendie. "


extrait de la préface de Christian Dufourquet


retour