Le ciel c’est l’accident Mathieu Bénézet

Mathieu Bénézet
Le ciel c’est l’accident


Frontispice d’Hervé Baudat


je dis regarde un nouveau­né pas de destin pas de photographie s.v.p. ne m’appelez plus ne m’appelez pas je repose
dans la fatigue du corps ne m’oubliez pas oubliez­moi demeurera une photographie un foulard autour du cou cou
coupé eût dit Guillaume oui cou coupé reprendra Aimé âme descendue cœur émerveillé lèvres assassinées mes
contemporains je ne vous en veux pas vous étiez vous êtes dans la cour de l’école jouez bien pas d’irruption
intempestive hors du jardin je ne doute pas de votre sagesse ni de votre vieillissement apaisé compassé encore un mot
jasmin.

Un volume de 80 pages, limité à 700 exemplaires sur Olin, qui constituent l’édition originale de Le ciel c’est l’accident.

au prix unitaire de € 14,00

retour