éditions L'arachnoïde
Lettres à Pierre Minet Max Blecher

Max Blecher
Lettres à Pierre MinetPostface de Billy Dranty


Max Blecher, né en 1909 en Roumanie, côtoie Pierre Minet au début des années Trente à Berck-sur-Mer, dans un sanatorium où ils sont tous deux soignés pour tuberculose osseuse, le corps en grande partie plâtré. Contrairement à Pierre Minet avec qui il correspond jusqu’à la fin, Max Blecher ne guérit pas de cette maladie dont il meurt en 1938, non sans avoir eu le temps d’écrire et de voir publié son chef-d’œuvre Aventures dans l’irréalité immédiate, où il opère la transmutation de son impotence en exploration sensuelle de la vie. Les Lettres à Pierre Minet contiennent à la fois les étapes et les secrets de cette magie.

Vous me parlez de vos souffrances et de vos douleurs physiques. J’y ai pensé à ma manière mais je ne sais quoi vous écrire et quoi vous dire. J’ai souffert beaucoup moi aussi et j’ai encore des douleurs désagréables (par exemple quand on verse de l’alcool sur ma plaie etc.). Que peux-je donc vous dire? Oserai-je vous demander : « votre souffrance est rouge » ? ou votre souffrance est verte ? ou votre souffrance est en spirale ? ou ressemble-t-elle à une girafe ? Ainsi que font les prêtres, pour passer le temps ? (Vraiment il y a des consolateurs qui font ça – car, vous n’en doutez pas ?, il y a une méthode de la consolation !) Disons merde, car c’est le plus bête.

Un volume de 112 pages, limité à 500 exemplaires sur Munken, qui constituent l’édition originale des Lettres à Pierre Minet.

ISBN 978-2-919030-32-33    au prix unitaire de € 16,00

retour